recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Géographie et tourisme en Chine  ❭  Régions, provinces chinoises  ❭  Tibet
LIENS COMMERCIAUX

Monastère de Drepung

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Drepung Drepung

Le monastère de Drepung ou Drépoung 哲蚌寺 (zhébàng sì), situé dans la vallée du mont Gebeiwuze dans la banlieue ouest de Lhassa, est le plus grand du Tibet et le berceau de tous les dalaï-lamas du passé. Ce monastère et ceux de Sera et de Gandain forment les trois grands monastères de Lhassa.

Ce monastère a abrité jusqu'à 10 000 personnes en même temps. Construit sur le versant de la montagne et occupant une superficie de 200 000 m2, cet ensemble comporte un grand nombre de passages qui s'entrecroisent et de bâtiments qui semblent superposés sur le flanc de la montagne, si bien que de loin, on dirait une ville.

Le monastère a été construit dans la 14ème année du règne de Yongle de la dynastie des Ming (1416) par Jamyang Qoigyai, grand disciple de Tsong Khapa (fondateur de Gelug-pa). Il se compose de la grande salle Coqen, des quatre Zatsang (une organisation de moines), du palais Gandain Pogzhang, d'une cinquantaine de Kangcun (organisation inférieure à Zatsang) et des centaines de Micun (organisation inférieure à Kangcun).

La grande salle Coqen, appelée aussi salle de Prière, est le centre des activités du monastère. Située au centre de l'ensemble des édifices, elle a quatre étages et mesure 50 m de long sur 36 de large. Elle occupe une superficie de 4500m2 et fait face à une place d'une superficie de 2000 m2 pavée de dalles.

Dans la salle Gangyurlhakang sont conservés deux collections de Triptaka : l'édition de Litang sous la dynastie des Ming et l'édition xylographique sous le règne de Kangxi de la dynastie des Qing, et une collection de Gangyur écrit à la poudre d'or sous le règne de Kangxi. Le Coqen est l'organe du pouvoir suprême du monastère de Drepung, dont le Khripa Kainbo (chef) était un homme de poids dans l'ancien gouvernement local tibétain ; ses deux Coqen Xaingo (subordonnés directs) appelés aussi "lama à la barre de fer", avaient le pouvoir suprême d'application de la loi au monastère de Drepung et s'occupaient lors de la cérémonies du Grand-Dharma, de toutes les questions politiques.

Au début, le monastère de Drepung était composé de sept Zatsang qui ont été fusionnés en quatre plus tard : Luosailin, Guomang, Deyang et Aba. Le Zastang était non seulement une organisation de moines, mais aussi un organe administratif inférieur au Coqen. Chaque Zatsang avait ses propres salles de prière, salle de bouddhas, Kangcun et Micun.

,
Pour Chine Informations
PARTAGER SUR FACEBOOK !
...