recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Géographie et tourisme en Chine  ❭  Sites touristiques chinois
LIENS COMMERCIAUX
L'utilisation de bloqueurs de pub tue notre site ; les revenus servent à payer le serveur, la programmation, la rédaction, le design...

Monastère Sera

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Monastère Sera Monastère Sera

Le monastère Sera (Tibétain: སེ་ར་; Chinois: 色拉寺) au pied de la Montagne Tatpiu est situé dans la périphérie nord de Lhassa. C'est un des trois célèbres monastères et universités monastiques Gelugpa* du Tibet avec le Monastère Dreprung et le Monastère Ganden.

"Sera" qui signifie "Roses sauvages" en tibétain a été nommé ainsi car la colline sur lequel il a été construit était à l'époque recouvert de roses.

Contrairement à Dreprung et à Ganden, le monastère n'a pas été construit sur le flanc d'une montagne. Sa construction fut achevée en 1419 au cours de la Dynastie Ming (1368-1644) par Jamchen Chojey, un disciple de Tsongkhapa.

Le Monastère recouvre une superficie de 114 946 m2. Ses bâtiments principaux sont le Hall Cogen, le Zhacang (collège) et le Kamcun (dortoir).

De vivants débats à propos des doctrines Bouddhistes sont tenus ici. Le monastère n'a pas échappé à la controverse sur le culte de Dordjé Shougdèn : pour pouvoir assister aux prières communes et acheter des denrées dans le magasin du monastère, il faut désormais avoir renoncé au culte de la déité.

Pendant le festival Shoton qui se tient entre le 30 Juin et le 6 Juillet selon le calendrier tibétain, se déroule le Festival du Bouddha fleurissant.

Non loin du monastère, sur la colline, se déroulent des enterrements célestes auxquels les visiteurs n'ont pas le droit d'assister.

* Gelugpa était une secte également connue sous le nom Secte des Chapeaux Jaunes, que ses disciples portaient toujours. Elle est ensuite devenue la plus grande secte du Bouddhisme Tibétain, ce qui amena Tsongkhapa à établir le Monastère Ganden.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...