recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Société chinoise
LIENS COMMERCIAUX

Zuo Yuezi, repos postnatal

© Chine Informations - La Rédaction

Zuo Yuezi

Zuo Yuezi 坐月子 ou "s'asseoir un mois" est une tradition chinoise consistant au repos d'un mois ou quarante jours d'une femme venant d'accoucher. Quelque soit leur rang social, la plupart des Chinoises suivent cette tradition.

La pratique

Durant un mois après l'accouchement, la jeune maman ne doit faire aucun effort physique et doit accorder une attention particulière à sa forme selon la tradition chinoise.

Après l'accouchement les organes doivent reprendre leur place et leur dynamisme. Trop d'activités et un régime inadapté risquent de provoquer des troubles de la santé selon la médecine traditionnelle chinoise.

Obligations et interdictions

La femme qui vient d'accoucher doit suivre un régime stricte tel que ne pas manger cru ou froid, ni boire de l'eau du robinet (nocive pour le métabolisme), de l'alcool ou du thé. En quelque sorte, celle-ci mangera tout ce qui est jugé être adapté à son état général et seule sa mère ou sa belle mère se chargeront de lui concocter des mets sélectionnés avec soin.

Cela touche aussi à son physique : elle doit rester naturelle, sans maquillage et ne peut se laver les cheveux durant cette période. Elle doit également porter un chapeau pour garder la tête chaude. Au lieu de prendre une douche elle doit se nettoyer avec une serviette imbibée d'un mélange d'eau, d'alcool chaud et de sel.

Les climatiseurs et les ventilateurs sont proscrits, tout comme l'ouverture de la fenêtre. La médecine chinoise veut que si une femme brise une de ces règles, elle sera sujette à l'arthrite et aux migraines dans sa vieillesse.

Si la femme a subi une césarienne, elle ne peut se lever de son lit que pour aller aux toilettes.

Il est déconseillé de boire du thé car cela pourrait nuire à l'enfant allaité et le faire pleurer sans raisons apparentes.

Toutes les activités divertissantes comme lire ou regarder la télévision sont limitées car cela serait le vecteur de maladies oculaires chez la femme dont le métabolisme est affaibli et fragile.

De la tradition au business

La tradition se transforme en un véritable marché dans certaines régions avec la création de services à domicile.

Les femmes désireuses de suivre la tradition peuvent également séjourner dans un centre spécialisé régi par la législation des services infirmiers. Ces centres semi-médicalisés ne sont toutefois pas des établissements hospitaliers, le coût est très élevé et non remboursé. Les centres Yuezi proposent en outre une nurserie, un suivi médical, cinq repas équilibrés par jour et des cours aux jeunes mamans afin de les aider à mieux s'occuper de leurs bébés.

Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Société chinoise
PARTAGER SUR FACEBOOK !
...