recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Personnalité  ❭  Scientifiques chinois
LIENS COMMERCIAUX

Li Shizhen

© Chine Informations - La Rédaction

Li ShizhenNé en 1518 en Chine à Qizhou (dans l'actuelle province du Hubei), Li Shizhen est issu d'une famille réputée depuis plusieurs générations pour sa pratique de la médecine et le commerce de médicaments. Le père de Li est admis en 1549 à l'Université nationale pour ses qualités à la fois d'auteur et de médecin.

À 14 ans, Li entre à l'école du district mais après trois échecs successifs à l'examen, il retourne dans sa famille pour y suivre, encouragé par son père, la voie tracée par ses ancêtres. Li apprend vite et avec passion les préceptes de son père et de ses prédécesseurs, qui divisent en quatre familles les diagnostics médicaux. Selon Li, les quatre méthodes doivent entrer en jeu pour permettre une identification pertinente des maux du patient.

Il écrit des traités fort utiles sur de nombreux sujets médicaux, notamment sur le diagnostic par le pouls. La renommée de Li comme praticien s'étend et parvient jusqu'au prince de Chu, qui lui propose un poste de surintendant des sacrifices à sa cour, tout en continuant à soigner les malades. Plus tard, sur la recommandation du prince, Li officie à l'Académie impériale de médecine à Pékin, probablement en tant que simple médecin. Le prestige croissant qui l'entoure, confirmé par son expérience, lui permet alors d'accéder à des livres et à des matériaux non accessibles ailleurs.

En pratiquant la médecine, Li prend conscience de la nécessité de faire progresser les méthodes de traitement et de redéfinir la matière médicale disponible. Entre 1552 et 1578, il réunit tous les ouvrages de pharmacopée qui font autorité depuis plus de trois siècles. Il les étudie, puis se charge de les classifier, d'en corriger les nombreuses erreurs et d'expliquer leur contenu, tout en y introduisant de nouvelles données. C'est ainsi qu'il décide d'entreprendre lui-même la tâche colossale de publier une encyclopédie de l'histoire de la pharmacopée naturelle (herboristerie) véritablement à jour. Au cours des époques précédentes, les ouvrages de cette ampleur avaient été rédigés par des commissions impériales ou financés par de riches particuliers. Disposant de moyens très modestes, Li travaille seul, étudiant une immense quantité de documents et rassemblant le plus de spécimens de pharmacopée et formules médicinales possibles. Le résultat de ce travail est le Bencao gangmu, encyclopédie de la nature qui contient des milliers d'articles traitant du minéral, de la zoologie, de la botanique et de substances diverses qui n'ont jamais été mentionnées auparavant. Le nombre des prescriptions dépasse 11 000, dont les deux tiers ont été formulées par Li lui-même.

En 1590, Li présente son manuscrit au fameux érudit Wang Shizhen, alors ministre de la justice à Nankin. Celui-ci écrit une préface décrivant l'auteur comme un érudit hors pair et son ouvrage comme le traité le plus complet pour l'étude des phénomènes naturels.

À peine l'édition terminée, Li meurt, en 1593, à l'âge de 75 ans.

Le Bencao gangmu n'est pas un simple traité de pharmacopée, l'auteur, par ailleurs poète, ayant même étendu sa curiosité à des ouvrages d'intérêt moindre pour un médecin (par exemple sur les éléments naturels ou sur les habits les plus pratiques pour un praticien ou encore sur les animaux, l'étymologie des noms des substances etc.). Li est resté proche de son temps, évoquant le maïs et la patate douce (ou encore la syphilis) importés du « nouveau Monde », l'Amérique des Espagnols.

L'influence du Bencao gangmu est rapide et considérable. Dès 1607, il est publié au Japon. Au XVIIIe siècle, on le retrouve en Europe, où il est traduit en russe, en allemand, en français et en anglais. Linné et Darwin s'en inspirent et l'utilisent pour leurs travaux. Li Shizhen, bien plus qu'un compilateur en pharmacologie, nous apparaît aujourd'hui comme un précurseur dans les champs multiples de la connaissance universelle.

Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Personnalité  ❭  Scientifiques chinois
ANNONCE
PARTAGER SUR FACEBOOK !
...