recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Culture et civilisation chinoises  ❭  Art chinois  ❭  Musique chinoise
LIENS COMMERCIAUX

Sizhu yue : musique du Guangdong

© Chine Informations - La Rédaction
   

La musique du Guangdong est apparue il y a 100 ans sur le delta de la rivière des Perles. Au début, c'était des intermèdes du théâtre, et des airs joués à des occasions de mariage, d'obsèques et de célébrations. Puis ils ont assimilé des morceaux de musique instrumentale traditionnelle et des chansonnettes populaires pour devenir progressivement un genre musical régional indépendant, et se répandre dans les autres régions du continent chinois, à Hong Kong et dans des lieux du Sud-Est asiatique où habitent des Chinois d'outre-mer.

La musique du Guangdong est mélodieuse, de rythme rapide et de sonorité cristalline. Elle est apte à imiter les phénomènes de la nature et les épisodes de la société. Par exemple "Yuda bajiao" (La pluie frappe le bananier) décrit parfaitement le crépitement de la pluie tombant sur les feuilles du bananier, le balancement de la plante sous la pluie et la joie des habitants pour la pluie bienvenue. Par une cadence claire et harmonieuse, le morceau de musique exprime la joie de vivre dans le Sud de la Chine. La musique du Guangdong compte actuellement une centaine de morceaux traditionnels et de leurs adaptations.

Les morceaux représentatifs de la musique du Guangdong sont : "La pluie frappe le bananier" , "Ema yaoling" (Le cheval affamé agite le grelot), "Pinghu qiuyue" (Le lac calme sous la lune d'automne), "Longfeng feiwu" (Danse du dragon et du phénix ), "Hangong qiuyue" (La lune d'automne éclaire le Palais Han ), "Yuyou chunshui" (Les poissons nagent dans l'eau du printemps) et "Shanxiang chunzhao" (Le printemps arrive tôt au village de montagne).

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...