recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Culture et civilisation chinoises  ❭  Art chinois  ❭  Musique chinoise
LIENS COMMERCIAUX

Sizhu yue : musique poétique à cordes de Chaozhou

© Chine Informations - La Rédaction
   

La musique poétique à cordes (Xianshi yue) de Chaozhou est le nom générique des interprétations des instruments à cordes en soie, à tubes soufflés et à cordes pincées, en solo, en polyphonie et en ensemble, et est une partie composante importante de la musique de Chaozhou. Elle est répandue dans certaines régions du Guangdong et du Fujian, et dans certains pays de l'Asie du Sud-Est.

Elle a assimilé des airs anciens, des chansonnettes populaires, des morceaux de musique bouddhique et des airs du théâtre populaire, et même des chansons populaires et des chansonnettes de pays du Sud-Est asiatique.

Selon les lieux et le style de l'interprétation, elle est divisée en deux catégories : la "musique de l'école confucéenne" (Rujia yue) et la "musique du plafond de hangar" (Pengding yue). Le mode d'interprétation du Rujia yue est caractérisé par la finesse et la noblesse, et la musique est généralement destinée au divertissement personnel, et aux cérémonies de mariage, d'obsèques et de célébrations. Le Pengding yue est principalement joué pour la représentation théâtrale, et se produit indépendamment. Il manifeste un style sobre et rustique.

Les dix célèbres morceaux de Xianshi yue sont "Zhaojun yuan" (Griefs de Wang Zhaojun ), "Xiaotaohong", "Hanya xishui" (Le corbeau taquine l'eau), "Huangli ci" (Parole du loriot), "Yue'er gao" (La haute lune ), "Dababan", "Pingsha luoyan" (D'innombrables oies couvrent la plage) , "Fengqiuhuang" (Le phénix mâle recherche la femelle), "Wulianhuan" (Cinq noeuds de chaîne) et "Jinshang tianhua" (Rajout de fleurs à un brocart).

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...