recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Jeux chinois
LIENS COMMERCIAUX

Jeu de go

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) jeu de go jeu de go

Jeu quasi millénaire qui nous vient d'Extrême Orient, le jeu de go est resté un jeu très populaire. Joué un peu partout dans le monde, il consiste à contrôler des « territoires » et se joue entre deux joueurs. L'un équipé de pierres noires et l'autre de pierres blanches, chacun à tour de rôle doit placer ses pions pour gagner la partie.

Historique

Le jeu de go est né en Chine il y a plusieurs siècles avant J.C, sous le nom de Weiqi 围棋 ou « échecs par encerclement ». Il s'agit d'un jeu de stratégie extrêmement populaire dans le pays qui s'est ensuite peu à peu répandu dans le monde. C'est au Japon que son nom est devenu le jeu de Go. Apporté par les moines bouddhistes Chan, il s'est ensuite étendu à la Corée.

Au XVIème siècle, c'est grâce aux échanges avec les pays d'Extrême Orient comme le Japon ou la Chine que le jeu de go arrive en Occident. On trouve des traces des premières incursions occidentales du jeu de Go dans le journal de Matteo Ricci (1582-1610) ainsi que dans le livre d'Alavarez Semedo, Relatione della Grande Monarchia della Chine publié en 1643.

Aujourd'hui, le jeu de Go est devenu un jeu très populaire aussi bien en Asie que dans le reste du monde. Le jeu s'est plus ou moins banalisé à partir du XIXème siècle.

Matériel

Pour jouer au jeu de go, l'équipement est universel. Il faut un plateau de jeu formé de 19 cases horizontales et de 19 cases verticales. Ce damier appelé Goban, doit comporter au total 361 intersections sur lesquelles on dispose les pions de chaque joueurs. L'un des joueurs dispose de 180 pions blancs et l'autre de 181 pions noirs, appelés pierres ou go-ishi. Sur les 361 intersections du plateau de jeu, on retrouve neuf intersections marquées d'un point noir ou les « hoshi ». Ces dernières ne sont nécessaires que pour les parties à handicaps.

Les pions sont de forme lenticulaire, faits en toutes sortes de matières semi-précieuses ou non. Cela facilite la saisie des pions pour effectuer les déplacements sur chacune des intersections.

Certaines parties peuvent également se jouer avec un chronomètre. Cela peut permettre de limiter le temps de jeu de chaque partie.

Comment jouer ?

Comme dit plus haut, le jeu de go consiste à contrôler le plus de territoires possibles. Le jeu commence pour celui qui a les pions noirs, c'est à lui d'ouvrir les hostilités de ce jeu d'encerclement et de capture.

Chaque joueur pose ensuite ses pions sur le Goban à tour de rôle pour former un territoire avec ses pions. C'est sur les intersections que chacun doit poser ses pions. Ces derniers peuvent être placés là où les joueurs le souhaitent. Il faut alors contrôler le plus de surface du plateau de jeu et tenter d'encercler son adversaire pour limiter son avancée et capturer ses pions. Un pion est capturé lorsqu'il est entouré, aux huit intersections environnantes, par les pions de la partie adverse.

Les pions capturés sont placés dans des bols appelés go-ke. La partie se termine lorsque plus aucun pion n'est capturable. Pour connaître le vainqueur du jeu, il suffit de compter le nombre d'intersections libres dans chaque territoire et le nombre de pions capturés. Celui qui obtient le plus de pions gagne la partie.

Règles du jeu

Le jeu de go est un jeu qui se joue entre deux joueurs. Chaque joueur dispose d'autant de pions que l'autre et en fonction du nombre de cases choisies.

Dans toute partie de jeu de go, c'est le joueur qui a les pions noirs qui commence la partie, sauf dans les parties à handicap. Chaque joueur place à tour de rôle ses pions sur la table de jeu à l'intersection qu'il souhaite. Une fois placé le pion ne peut plus bouger, sauf en cas de capture.

Un pion placé horizontalement ou verticalement sur une intersection vide effectue ce qu'on appelle une connexion. Plusieurs pions placés sur une ligne sur chaque intersection forment un groupe, prélude à une conquête de territoire lorsque toute une partie vide est encerclée ou une capture du pion adverse lorsqu'un pion est encerclé. Tout pion capturé par la partie adverse doit être retiré du jeu.

Un pion encerclé de toute part est dit en atari ou en situation d'échec. Au propriétaire du pion de faire en sorte que le pion ne puisse pas être capturé.

L'un des éléments les plus importants du jeu de go est le ko. Il s'agit d'une position de capture dans laquelle on est obligé de se mettre en atari. On ne peut capturer le pion adverse que si l'on se met soi-même en situation d'atari. Pour éviter de répéter indéfiniment la situation de ko, l'autre joueur doit passer son tour en plaçant son pion ailleurs.

Autre type de stratégie au jeu de go, le seki. Le seki consiste à bloquer son adversaire de manière à ce que peu importe ce qu'il fasse il perd son groupe de pions ou juste un pion. Quand la situation se présente, le territoire presque constitué reste neutre et n'entre pas dans le décompte de points finaux.

Organisation et tournois

Le jeu de go compte de nombreux adeptes à travers le monde entier. Certains pays disposent même de leur propre fédération de jeu de go regroupés sous une fédération internationale. A l'échelle mondiale de nombreux tournois sont organisés. On y retrouve surtout des professionnels en la matière et les sommes en jeu peuvent rapidement monter surtout dans les tournois asiatiques.

Chaque joueur de go est classé en fonction de son grade. Quand deux joueurs s'affrontent, on attribue ainsi un handicap au joueur le plus gradé. Les joueurs amateurs sont classés en grade kyu dont le plus bas est 30kyu et le plus haut à 1kyu. Les joueurs plus professionnels sont eux classés en Dan de 1 à 10. 1 étant le plus bas et 10 le plus haut.

Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Jeux chinois
ANNONCE
PARTAGER SUR FACEBOOK !
...