recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Fables et légendes chinoises
LIENS COMMERCIAUX

Le bien est récompensé par le bien

© Chine Informations - La Rédaction

Il y avait dans la province de Jiangxi un monsieur du nom de Shu. Il enseigna pendant deux ans dans une école traditionnelle d'une autre province. Plus tard il rentra chez lui par bateau avec quelqu'un de sa localité. Sur le chemin alors que le bateau faisait une escale, M. Shu descendit pour marcher un peu. Il entendit une femme pleurer. Il s'approcha d'elle et lui demanda pourquoi elle pleurait. La femme répondit : " Je pleure car mon mari doit treize grammes d'argent (argent de l'époque) au gouvernement et a décidé de me vendre pour payer sa dette. Si je pars il n'y aura personne pour s'occuper de mon bébé et il va sans aucun doute mourir. " M. Shu lui répondit : " Les gens qui voyagent avec moi sont tous des enseignants d'écoles privées de la province de Jiangxi. Si chaque personne donne une once d'argent tes problèmes seront résolus." Aussi M. Shu retourna sur le bateau et raconta l'histoire aux autres . Cependant aucun d'eux ne sembla s'en soucier. Alors M. Shu donna toutes ses économies des deux dernières années à la femme.

Alors qu'ils étaient à 150 kms de chez eux M. Shu avait épuisé tout son argent et sa nourriture. Les gens qui voyageaient avec lui cancanaient sur ses " erreurs ". Certains compatissants l'invitèrent à partager leur repas mais M. Shu n'osait pas manger beaucoup.

Quand il arriva chez lui il dit à sa femme " Je meurs de faim depuis deux jours ! Va vite faire cuire quelque chose ."

Sa femme répondit : "Nous n'avons plus de riz ". M. Shu dit " Va et emprunte un peu à nos voisins". Sa femme répondit : " J'ai emprunté tellement de fois à nos voisins je t'attendais pour que tu puisses payer nos dettes. "

M. Shu raconta à sa femme ce qui était arrivé pendant son voyage de retour. Sa femme dit " Dans ce cas je vais aller chercher quelques plantes sauvages que j'ai l'habitude de manger tous les jours. " Aussi elle est alla à la montage avec un panier et récolta quelques herbes amères. Elle les cuisina avec les racines et ils les mangèrent.

Quand ils allèrent au lit cette nuit là, ils entendirent quelqu'un dire par la fenêtre " Manger aujourd'hui de l'herbe amère fera de vous le Premier des érudits (Titre conféré à celui qui sort premier au plus haut examen impérial) l'année prochaine. Quand ils entendirent cela tous les deux se levèrent à la hâte, s'habillèrent et se prosternèrent face au ciel. L'année suivante ils eurent un fils. Quand ce dernier grandit, il  reçut le titre de Premier des Erudits.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...