recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Géographie et tourisme en Chine
LIENS COMMERCIAUX

Semaine d'or

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Semaine d'or Semaine d'or
Tourisme sur la Grande Muraille de Chine lors d'une "semaine d'or".

"Huang Jin Zhou" 黄金周 ou "semaine d'or" est le nom donné en République Populaire de Chine aux congés payés spéciaux qui sont accordés aux salariés par le gouvernement depuis l'an 2000. Durant ces périodes bien définies, les Chinois arrêtent de travailler, les écoles et les administrations ferment leur porte. Les Chinois en profitent pour se reposer, s'amuser, se retrouver en famille et surtout pour voyager. 

Historiquement, les semaines d'or ont été instaurées par le gouvernement chinois afin d'augmenter les chiffres du tourisme domestique. En octroyant des vacances continues et prolongées aux Chinois, il espère les inciter à voyager et à dépenser plus. Durant cette période, les déplacements à l'intérieur du pays sont particulièrement importants.

Les semaines d'or remplacent les traditionnels jours de congés annuels que l'on retrouve dans le système occidental. 3 jours de congés sont octroyés autour de la date fériée et les week-end sont aménagées de telle sorte qu'en tout, les salariés disposent de 7 jours de congés successifs. Ils travaillent donc le week-end précédent ou qui succède. Ces semaines sont au nombre de 2 dans l'année.

  • La semaine d'or du Festival du printemps correspond à la nouvelle année chinoise  (c'est le 1er jour de la nouvelle Lune). Les dates varient selon le début du nouvel an chinois. C'est de loin le plus important de toutes les semaines d'or puisque c'est l'occasion idéale pour réunir toute la famille.

Cet aménagement a bien entendu de lourdes conséquences sur la vie en Chine car il est très difficile de régler les affaires administratives et de se déplacer durant ces périodes. En effet, les fonctionnaires sont partis en congé et les services publics fonctionnent au ralenti. Ces semaines d'or génèrent des flux impressionnants de voyageurs et de foules de visiteurs qui compliquent la tâche des autorités pour l'organisation et la gestion.  On peut constater aussi une augmentation importante du tarif des billets d'entrée dans les lieux touristiques ainsi que des tickets de transports ou encore des nuitées en chambre d'hôtels. Les gares, les allées, les rues, les places ombragées sont noires de monde pendant les jours d'affluence. Cette omniprésence de la foule a causé beaucoup de débats car cette situation certes avantageuses pour l'économie nationale, apporte son lot de soucis comme des une insuffisance d'infrastructures (hôtels et restaurants) ou des services insatisfaisants. Mais le problème le plus sérieux reste la dégradation des sites.  Dans ce sens, l'administration du site de la Cité Interdite s'est d'ailleurs équipée d'une billetterie électronique qui permet de limiter le nombre des visiteurs à 50.000 afin de préserver au mieux l'état actuel des lieux.  La circulation aussi est un frein important. Qu'elle soit aérienne, routière ou ferroviaire, elle est complètement paralysée durant les premiers jours de départ et il en est de même au retour.

Toutefois, ces congés génèrent des revenus importants et non négligeables pour le tourisme chinois. Les commerces de proximité, les commerces de détails, la restauration en profitent.

Durant ces périodes, les activités sont nombreuses. Mais les chinois ont une préférence pour les visites de sites historiques importants comme la place Tian'anmen, la Cité Interdite ou encore la fameuse Muraille de Chine.

Ces périodes sont également l'occasions pour des soldes importantes dans tout le pays.

NOUVEL AN CHINOIS »
PARTAGER SUR FACEBOOK !
...