recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Géographie et tourisme en Chine  ❭  Conseils et infos aux voyageurs
LIENS COMMERCIAUX

Faire du shopping en Chine

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Faire du shopping en Chine Faire du shopping en Chine

Avec l'émergence de la classe moyenne chinoise, le shopping est devenu un passe-temps national. Une large gamme de produits, notamment adressés aux touristes, est disponible pour tous les budgets.

Introduction

Ne vous attendez pas à trouver de tout pour pas cher. Les prix des produits de marque importés, tels les téléphones mobiles, les produits électroniques, les cosmétiques, les vêtements de sport, le fromage, le chocolat, le café et le lait en poudre sont souvent bien plus élevés qu'à l'étranger. Beaucoup de touristes chinois achètent ces articles à Hong Kong et non pas en Chine continentale.

Dans la plupart des magasins de marque, les centres commerciaux et les supermarchés hauts de gamme, les taxes sont incluses dans le prix de vente affiché. Souvent, il y est possible d'acheter à un prix réduit si l'on accepte ne pas recevoir de reçu et en payant en liquide. Pour les marchandises non marquées par un tarif, il y a une large marge pour la négociation.

Les Chinois font des soldes et réductions en utilisant le caractère 折 (zhe), qui représente la fraction du prix initial que vous payez. Par exemple, 8 折 indique une réduction de 20%, et 6.5 折 est égal à 35% de rabais. Pour ce qui est des périodes de solde en Chine, elles correspondent aux congés nationaux.

Articles

La Chine excelle dans les articles faits à la main, en partie à cause de la longue tradition de l'artisanat et en partie parce que le travail manuel est encore relativement peu coûteux. Prenez votre temps, regardez attentivement la qualité et posez des questions, mais ne prenez pas toutes les réponses pour argent comptant. Beaucoup de touristes vont à la chasse aux antiquités dans les marchés aux puces, mais l'écrasante majorité des articles dits anciens sont des contrefaçons quoiqu'en disent les vendeurs. Si vous n'êtes pas expert, ne dépensez jamais beaucoup d'argent dans ces endroits.

-  Porcelaine. Dotée d'une longue histoire dans sa fabrication, la Chine fait encore aujourd'hui de grandes porcelaines. La plupart des touristes sont familiers avec le style Ming bleu et blanc, mais il en existe de nombreuses autres variétés. Les boutiques spécialisées à proximité des hôtels et aux étages supérieurs des grands centres commerciaux sont un bon endroit pour commencer, bien que les prix y soient souvent élevés. Les marchés d'"antiquités" sont également un bon endroit pour trouver des reproductions, mais il peut être difficile d'échapper aux tentatives des vendeurs qui essaieront de vous convaincre que leurs articles sont de véritables antiquités (avec des prix en conséquence). Deux des plus célèbres centres de porcelaine sont Jingdezhen et Quanzhou.

-  Meubles. Dans les années 1990 et 2000 la Chine est devenue une source majeure pour les meubles anciens. La plupart venaient alors des campagnes. Aujourd'hui, l'offre de pièces anciennes ayant diminué, de nombreux restaurateurs se tournent dans la réalisation de nouvelles pièces dans le style ancien. La qualité de ces meubles est souvent excellente et de bonnes affaires peuvent être réalisées. Les magasins de meubles anciens tendent à se concentrer dans de grands entrepôts à la périphérie des villes ; A Pékin, Shanghai et Chengdu, on en trouve beaucoup et vous pourrez vous renseigner dans les hôtels pour savoir comment vous y rendre. 

-  Art. La scène artistique en Chine est divisée en trois parties distinctes. Tout d'abord, il y a les académies de peinture traditionnelles qui se spécialisent dans la peinture "classique" (oiseaux et fleurs, paysages de rochers et d'eau et calligraphie), avec une attitude conservatrice et une peinture conforme à l'image traditionnelle de l'art chinois. Puis la scène artistique contemporaine en plein essor avec la peinture à l'huile, la photographie et la sculpture ; Le centre de la scène moderne contemporaine étant sans nul doute Pékin avec son Espace 798 (798艺术区), un quartier d'art avec de nombreux entrepôts. Et enfin, la troisième scène est la reproduction de grandes œuvres ; La banlieue Dafen de Shenzhen est particulièrement reconnue pour ses reproductions.

-  Jade. Il y a deux types de jade en Chine : le premier, pâle et presque incolore, est fabriqué à partir d'une variété de pierres extraites en Chine. L'autre type est de couleur verte et est importé du Myanmar (Birmanie). La première chose à prendre en compte lors de l'achat de jade est que vous obtiendrez au mieux ce que vous payez. Le véritable jade de Birmanie, d'une couleur verte profonde, est extrêmement coûteux. Le "jade vert pas cher" vendu sur les marchés est soit synthétique, soit fait d'une pierre naturelle qui a été colorée, soit en plastique. Lors de l'achat de jade il faut regarder de près les finitions de la sculpture qui va souvent de pair avec la qualité de la pierre. Prenez votre temps et comparez les prix avant d'acheter. Si vous comptez dépenser une somme d'argent considérable, faites-le dans les magasins spécialisés, et non pas sur les marchés aux puces. Khotan dans le Xinjiang est une région célèbre pour la production de jade.

-  Tapis. La Chine offre une remarquable variété de tapis traditionnels. Ceux-ci viennent notamment de Mongolie, du Ningxia, du Tibet, sans compter les styles plus modernes. Beaucoup de touristes viennent à la recherche de tapis en soie, bien que ceux-ci soient en fait une tradition assez récente avec pour la plupart des designs inspirés des traditions du Moyen-Orient plutôt que reflétant les conceptions chinoises. Soyez conscient que si la finition est bien réalisée, des économies sont souvent faites sur les matériaux, en particulier grâce à des colorants qui rendent les tapis sujets à la décoloration. Certains tapis de laine sont aussi d'excellente facture en Chine. Les tapis tibétains sont parmi les meilleurs en termes de qualité et de fabrication, mais sachez que la plupart, présentés comme tibétains, ne sont pas réellement fabriqués au Tibet. Comme pour le jade, mieux vaut acheter dans des magasins qui ont une réputation à défendre.

-  Perles & Bijoux en perles.  Les perles d'eau douce sont cultivées en masse et vendues sur des marchés à travers toute la Chine. L'utilisation à grande échelle de l'aquaculture permet des bijoux en perles abordables. Grosses et brillantes, les perles d'eau douce, quasi-parfaites, viennent dans différentes couleurs. En plus des bijoux, des produits cosmétiques à base de perles sont largement disponibles.

-  Pièces en argent. Une grande variété de pièces en argent est vendue sur les marchés en Chine. Ceci est dû qu'au 19e siècle, l'empereur a décrété que les étrangers devaient payer pour tous les biens commerciaux en argent (le matériau). Les collectionneurs peuvent aujourd'hui trouver des pièces mexicaines, américaines, françaises d'Indochine, chinoises et autres pièces datant principalement de la période 1850-1920. Malheureusement, la plupart, disponibles sur les marchés, sont des contrefaçons. Si vous voulez collectionner ces pièces, amenez une petite balance portative afin de vérifier leur poids. Dans une zone touristique, attendez-vous qu'au moins 90% des pièces échouent à ce simple test.

-  Autres produits.  Les autres produits prisés des touristes comprennent les cloisonnés (émaux colorés sur une base métallique), les laques, les masques d'opéra, les cerfs-volants, les marionnettes d'ombres chinoises, les affiches de propagande, les sculptures sur bois, les rochers de lettrés (roches décoratives plus ou moins naturelles), les papiers découpés, etc.

Attention cependant, les antiquités sont interdites à l'exportation. Le gouvernement chinois a adopté une loi en mai 2007 interdisant l'exportation d'antiquités datant d'avant 1911. Il est donc illégal de ramener des antiquités de Chine. Même les antiquités d'avant 1911 légalement achetées aux enchères ne peuvent être emportées en dehors du pays. La violation de cette loi peut conduire à de lourdes amendes et à une possible peine d'emprisonnement. Toutefois, si vous laissez les vendeurs croire que vous êtes au courant de cette loi, ils pourront baisser leurs prix car ils comprendront que vous savez que leurs "antiquités" ne sont pas authentiques.

Vêtements

La Chine est l'un des principaux fabricants mondiaux de vêtements, chaussures et accessoires. Les produits de marque, qu'ils soient chinois ou étrangers, ont tendance à être coûteux en comparaison avec les vêtements sans marque et de même qualité, vendus sur les marchés à travers le pays. Les marques chinoises, souvent proches en qualité et en apparence de leurs homologues étrangers, sont souvent une excellente affaire. Vérifiez les coutures et surpiqûres avant de faire un achat.

Il est conseillé aux touristes d'essayer les vêtements avant l'achat à cause des tailles qui ont une fâcheuse tendance à être très irrégulières. Des vêtements de taille XL en France peuvent se voir doter d'une indication L à XXXL partout en Chine. La plupart des magasins sérieux pourront ajuster gratuitement la longueur des pantalons en quelques minutes.

On trouve des tailleurs très abordables partout en Chine. Dans les grandes villes, certains d'entre eux peuvent créer toutes sortes de vêtements allant de la qipao (robe traditionnelle chinoise) aux robes et pantalons de style occidental. Les chemises, les pantalons et les costumes peuvent y être réalisés dans les trois jours dans de nombreux cas. Certains tailleurs ont leur propre sélection de tissus tandis que d'autres demandent à ce que le client se procure le matériau à l'avance. La qualité des tailleurs, comme partout, est très variable.

Produits de marques

Les articles de grandes marques mondiale, vendus en Chine, peuvent être faux, surtout lorsqu'il s'agit de marques populaires et coûteuses. Mais en aucun cas tous sont des faux : pratiquement toutes les grandes marques vendent sur le marché chinois. Si vous achetez des produits originaux de marques étrangères, en particulier des marques de haute couture telles que Gucci, Louis Vuitton et Prada, ou des marques populaires telles que Nike ou Adidas, il faut être conscients qu'elles ne seront pas moins chères que dans les pays occidentaux. Les Chinois riches qui peuvent se permettre de voyager souvent, achètent les produits de luxe à Hong Kong ou à l'étranger car ils sont nettement moins chers qu'en Chine continentale. Le plus évident pour acheter des produits originaux, est de se rendre dans la boutique officielle de la marque ; Son authenticité sera vérifiée par la qualité du local et des services.

Il existe un certain nombre de sources potentielles aux faux produits de marque :

  • Le plus souvent, ces produits proviennent d'une entreprise chinoise qui obtient un contrat de fabrication avec une marque. Certains de ces produits, qui échouent le contrôle de qualité, se retrouvent sur le marché gris.
  • La même entreprise peut, dans le dos de la marque, fabriquer plus de produits que ceux commandés.
  • Enfin, la mise sur le marché de produits imités, avec des noms de marque mal orthographiés, est très répandue.

Il y a deux règles de base pour faire face aux faux produits de marque en Chine :

  • Tout d'abord, inspectez soigneusement les défauts des marchandises. Vérifiez l'orthographe sur les étiquettes.
  • Deuxièmement, si l'affaire semble trop belle pour être vraie, il faut se méfier. La Chine fait beaucoup de bons produits bon marché, mais un sac à main Louis Vuitton pour une centaine d'euros est forcément un faux.

Les produits de marques contrefaites permettent des bizarreries tel que les vestes ou chaussures à double marque avec par exemple "Adidas" sur un côté et "Nike" de l'autre.

Les fausses marchandises peuvent causer des problèmes juridiques. Vendre des DVD pirates ou de faux produits de marque est illégal en Chine, mais l'application de la loi est peu observée. C'est généralement beaucoup moins tendre à la douane pour les pays d'origine des voyageurs. Quelques voyageurs occidentaux ont eu besoin de payer de fortes amendes après s'être faits arrêtés en rentrant chez eux avec de faux produits. Cependant, étiquettes et plastiques d'emballage enlevés, ces produits passent la plupart du temps inaperçus avec le reste des affaires personnelles.

Logiciels, musique et films

La plupart des CD, DVD et Blu-Ray (musique, film ou logiciel) en Chine sont des copies non autorisées. Soyez assuré que si vous payez un prix inférieur à 20 ¥, vous achetez un faux.

  • Voici quelques indications pour vérifier si vous êtes en présence d'une version copiée :
  • Des informations sur le dos du boîtier ne correspondent pas au film.
  • De nombreuses fautes d'orthographe sont présentes sur la jaquette
  • Une jaquette peu attrayante aux couleurs parfois délavées
  • Une couverture qui comporte des critiques peu flatteuses

Dans les magasins, il est généralement acceptable de demander aux vendeurs de tester les disques pour s'assurer qu'ils fonctionnent et qu'ils possèdent une bande son dans la langue désirée. En effet, même si la jaquette affiche "français" (法语 en chinois), rien ne dit qu'il y ait véritablement une piste audio en français : sur les faux, certaines langues sont supprimées au bénéfice des versions chinoises.

Si vous achetez Blu-Ray, DVD ou CD et prévoyez de les ramener dans votre pays, assurez-vous d'obtenir un reçu qui prouve votre bonne foi aux agents des douanes occidentaux.

Espèces menacées

On peut trouver en Chine certains produits que vous devriez éviter d'acheter tels que le corail, l'ivoire, et des "parties" d'espèces animales en voie de disparition. La ville de Pingyao et plusieurs marchés à la périphérie de Pékin sont connus pour vendre des peaux d'animaux rares, des fourrures, des griffes, des cornes, des crânes, des os et d'autres parties d'espèces en danger d'extinction. 

En Chine comme dans presque tous les pays, Il est illégal de vendre ces produits selon la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Son exécution en Chine est un peu molle, mais toute personne achetant ces produits risque de graves ennuis à la douane. Cela peut amener à des amendes importantes et / ou des peines d'emprisonnement. 

L'ivoire est un cas spécial. Le commerce de l'ivoire est illégal, mais certains articles en ivoire antiques sont légaux. Si vous voulez vous procurer quelques articles en ivoire, il y aura un certain nombre de documents à fournir, notamment la lettre d'un courtier de renom indiquant la date d'origine. Rappelez-vous aussi que la Chine interdit l'exportation d'objet datant d'avant 1911, et que bon nombre d'"articles d'ivoire" en Chine sont des faux fabriqués à partir de fibres synthétiques ou d'os.

En dehors des espèces menacées, dans certains autres endroits, des vendeurs à la sauvette sans scrupules vendent tortues et poissons rouges vivants en porte-clés qui ne vivront pas bien longtemps sans oxygène…

Négocier

La négociation est un sport national en Chine. Vous pouvez négocier pour presque tout, et parfois il est même possible de demander des rabais dans un restaurant à la dernière minute avant de payer la facture. De nombreux restaurants ou bars offrent volontiers un plat gratuit (comme une assiette de fruits) si vous avez fait une commande particulièrement importante. Les vendeurs dans les centres commerciaux sont souvent moins disposés à négocier à cause du loyer plus élevé, mais il est toujours possible de demander un pourcentage de réduction ; Notamment, à quelques jours des fêtes nationales et des soldes, on pourra vous faire une bonne réduction.

De nombreux commerçants près des zones touristiques sont passés maîtres pour arnaquer les étrangers. Ils peuvent parfois aussi être agressifs. Les prix sont presque toujours affichés, mais sont la plupart du temps bien gonflés. Certains produits tels que les éventails en soie de grande taille sont vendus jusqu'à 75 ¥ alors qu'il est possible de s'en procurer pour 10 ¥. Par conséquent, il est souvent préférable d'acheter des souvenirs à quelques pâtés de maisons des hauts lieux touristiques. Si vous êtes accompagné d'un local maitrisant la langue, il pourra obtenir pour vous un meilleur prix, plus aisément.

Il est difficile de dire à quel prix commencer les négociations. Selon la ville, le produit ou le marché en question, 10% à 50% du prix annoncé est commun. Notez que si quelqu'un vous offre une réduction trop extravagante, cela pourrait être signe de mauvaise qualité. La règle de base est de se promener, comparer et si possible écouter à quel prix les Chinois arrivent à se procurer le produit désiré. 

Dans certains endroits touristiques, ne prenez pas complètement au sérieux les commerçants. Si vous demandez une remise de 50%, ils pourront sembler consternés et montrer du mépris, mais cela fait partie du jeu. Si vous comptez acheter un "faux", montrez bien au vendeur que vous savez que le produit est une copie et qu'il ne mérite pas que vous dépensiez la somme demandée. Cependant, avec les années et les touristes de plus en plus nombreux, les vendeurs savent qu'il leur est possible de faire des marges élevées et peuvent ne pas être désireux de négocier. Si votre prix de départ est trop bas, ils pourront cesser immédiatement le dialogue afin d'éviter de perdre du temps avec vous. 

Dans les hôtels étoilés et autres endroits luxueux, il est difficile de négocier et ce n'est d'ailleurs pas très bien vu. Dans ces endroits, les Chinois paient le prix fort sans négocier, pour la face.

Marchandises occidentales

Les villes accueillant d'importantes communautés d'expatriés comme Pékin, Shanghai, Canton et Shenzhen ont des épiceries spécialisées de ces communautés. Il s'agit souvent de petites boutiques de la taille d'un 7-Eleven. On y trouve généralement des collations, de l'alcool et les produits alimentaires spécialisés tels que des viandes et des fromages importés à prix élevé. 

Plusieurs chaînes de supermarchés occidentales sont très répandues en Chine comme Wal-Mart (沃尔玛  Wòěrmǎ), Metro (麦德龙  Màidélóng) et Carrefour (家乐福  Jiālèfú). Toutes proposent dans la plupart de leurs magasins des rayons de produits occidentaux importés - souvent à des prix élevés. Cependant, la disponibilité de ces articles diminue dans leurs succursales situées dans les villes de second et troisième rang. Metro est probablement la meilleure chaîne avec, en particulier, un bon choix d'alcool. Les chaines asiatiques comprenant Jusco (佳世客 Jiāshìkè), RT-Mart (大润发 Dàrùnfā), Lotte Mart (乐天玛特  Letianmate) et SM, importent également des marchandises. Certaines grandes chaînes chinoises comme Beijing Hualian (北京华联) disposent d'une sélection de produits étrangers.

Tabac

Alors que la Chine connait une tendance à la baisse du tabagisme, fumer est encore une habitude populaire et les cigarettes (香烟 Xiangyan) ne sont généralement pas chères. Elles peuvent être achetées auprès de petits magasins de quartier, des commerces de proximité, des comptoirs situés dans les supermarchés et des grands magasins.

La plupart des grandes marques chinoises sont vendues à environ 5 à 20 ¥ pour un paquet de 20. Les marques nationales populaires comprennent Zhongnanhai (中南海), Honghe (红河), Baisha, Nanjing, Liqun, et Double Happiness (双喜 shuāngxǐ). Les cigarettes chinoises sont souvent plus fortes que les autres (13mg de goudron est la norme), mais Zhongnanhai est populaire auprès des étrangers pour son goût proche de Marlboro light et son prix bas. Les marques occidentales sont présentes sur le marché, y compris Marlboro (万宝路 wànbǎolù), 555 (三五 San wǔ), Davidoff (大卫杜夫 dàwèidùfú), Kent, Salem et Parliament. Elles sont un peu plus chères et on tombe souvent sur des contrefaçons en les achetant dans les petites échoppes.

Les marques de luxe sont souvent ridiculement chères et sont généralement offertes en cadeau. Les deux marques haut de gamme les plus célèbres incluent Zhonghua (中华) et Panda. Si vous choisissez de les acheter, préférez les grands magasins afin d'éviter les imitations. Le tabac à rouler et le papier à tabac sont rares. Les briquets (打火机 dǎhuǒjī) sont habituellement peu chers (environ 1 ¥) sauf pour les marques comme Zippo, particulièrement onéreuses.

Les cigares peuvent être achetés auprès de certains magasins de tabac spécialisés et les cigares fabriqués en Chine sont étonnamment bon - attendez-vous à payer environ 20 à 30 ¥ pour 10 cigares fabriqués localement. Méfiez-vous des fausses marques de cigares occidentaux vendus en bar; ils sont généralement mauvais et ridiculement chers. Les véritables cigares cubains sont disponibles dans les bars à cigares et les établissements haut de gamme dans les grandes villes, mais sont souvent très coûteux.

Les boutiques hors taxes dans les aéroports internationaux et les gares ferroviaires vendent un plus large éventail de marques importées ;  Attendez-vous à payer entre 80 et 150 ¥ pour une cartouche de 200 cigarettes. En ces lieux, vous pouvez être assuré de leur authenticité.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...