recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Culture et civilisation chinoises  ❭  Fêtes chinoises
LIENS COMMERCIAUX

Fête de Qingming

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Fête de Qingming Fête de Qingming

Qingming Jie 清明節, la Fête de Qingming, est considérée comme la fête des morts en Chine depuis 1935. Elle tombe chaque année le 4, 5 ou 6 avril de chaque année, quinze jours exactement après l'équinoxe de printemps.

Introduction

Le culte des ancêtres est une pratique encore très souvent observée en Asie, sans distinction de religions, puisque sans implication de quelconques dieux. En Chine, la philosophie confucéenne préconise la piété des fils envers leurs pères. Ainsi, chaque foyer a son autel où sont disposées les tablettes funéraires des ancêtres, et chaque maison possède son temple ancestral au sud-est de la cour ou du jardin. Le culte des ancêtres et des morts est d'une importance telle que le festival de Qingming Jié leur est entièrement consacré.

De la légende à la tradition

La légende raconte qu'à l'époque Jin, pendant la période des Printemps et des Automnes, le seigneur Wen Chong'er, héritier légitime du trône, fut contraint à l'exil. La seule personne qui lui resta alors fidèle était Jie Zitui, qui le suivit dans son exil. La fidélité de Jie Zitui est supposée telle qu'il alla jusqu'à couper de la chair de sa propre cuisse pour nourrir son seigneur. Quand Chong'er put reprendre son trône, Jie considéra qu'il avait accompli sa mission, et se retira donc. Ainsi, quand le seigneur Wen récompensa tous ceux qui l'avaient supporté quand il était dans le besoin, Jie s'était déjà retiré dans la forêt pour y vivre avec sa mère, et il fut donc oublié. On raconte qu'en 636 avant J.-C, le seigneur Wen se rendit dans la forêt pour tenter de retrouver Jie, mais sans succès. Il eut alors l'idée de faire mettre le feu à la forêt, et forcer ainsi Jie à sortir de sa cachette. Malheureusement, Jie brûla vif avec sa mère. Rongé par le remords, le seigneur ordonna 3 jours sans feu, pour honorer la mémoire de Jie. La ville qui se dresse à l'ancien emplacement de la forêt où périt Jie s'appelle jiexiu, ce qui signifie « le repos de Jie ». Cette tradition s'appelait alors Hanshi (Jour du manger froid).

Cao Cao, un des fondateurs de Trois Royaumes, déplaça ensuite la tradition du Hanshi dans la période de Qingming. Il s'agit du premier jour de la cinquième période du calendrier lunisolaire Han chinois. La correspondance dans le calendrier grégorien est le 15ème jour après l'équinoxe de printemps, ce qui fait tomber la fête de Qingming soit le 4, soit le 5 Avril.

« Qingming Jie » signifie littéralement « Festival de pure clarté » ou encore « Festival clair et lumineux ». Ce nom est surtout une invitation à profiter du grand air et de la verdure du printemps. A l'époque de la dynastie Song, les rituels (qu'on appelait Shangsi) qui consistaient à chasser les mauvais esprits et à apaiser les âmes errantes au bord de l'eau furent peu à peu remplacés par de simples promenades à la campagne. Il s'agissait alors juste de profiter en famille du grand air, sans toutefois oublier les tombes ancestrales, qui se trouvaient justement à la campagne.

Pratiques pendant Qingming Jie

Depuis 1935, Qingming Jie a été décrété Journée nationale de nettoyage des tombes en Chine. Le 5 Avril est un jour férié à Taiwan, pour commémorer la date de la mort de Chiang Kai-Shek à la même date en 1975. En Chine continentale, le 4 ou le 5 février est un jour férié depuis 2008, et si ces jours tombent un samedi ou un dimanche, c'est le lundi 6 qui est férié.

Durant Qingming Jie, les chinois consacrent surtout leur temps à visiter les columbariums, les tombes et les cimetières de leurs ancêtres. Ces visites sont l'occasion pour la famille et les descendants de nettoyer les tombes, et de faire des offrandes de nourriture froide (héritage du Hanshi), de thé, de vin, de papier-monnaie ou encore de libations aux ancêtres. Certaines familles choisissent d'apporter des fleurs au lieu de brûler encens et papiers parfumés pour parfumer les tombes. Du rituel Shangsi a subsisté la pratique consistant à amener sur la tombe un rameau de saule, censé éloigner les mauvais esprits et garantir le repos pacifique des morts. Une fois tous les rituels accomplis, et avant de commencer à manger et boire, les membres de la famille, à commencer par le chef de famille, se prosternent tour à tour devant la tombe, de trois à neuf fois, selon l'adhérence de la famille aux valeurs traditionnelles.

Les rituels et décorations tombales des communautés chinoises hors de la Chine continentale n'ont pas souffert de la révolution culturelle. Ainsi, ceux-ci sont demeurés les mêmes que ceux observés durant les périodes Ming et Qing. Par contre, ces communautés vivant dans des pays où la fête de Qingming n'est pas un jour férié, les rituels d'hommage aux ancêtres ne se font pas sans contraintes. La tradition veut que la visite des tombes se fasse dix jours avant ou après Qingming Jie. Il est toutefois préférable de le faire avant, plutôt qu'après. La plupart des chinois d'outre-mer choisissent le week-end le plus porche de la date du Qingming pour rendre les hommages aux ancêtres. Les chinois de Malaisie et de Singapour, eux, commencent la fête de Qingming par un hommage aux ancêtres devant les autels dans les maisons. Ensuite, ils rendent visite aux tombes des membres de leur famille les plus proches.

Autres pratiques et traditions

Durant la période Tang, de nombreux jours de congé étaient décrétés afin de faciliter aux chinois la visite de leurs tombes ancestrales. Ces jours n'ayant pas été gardés, de nombreux chinois ont décidé d'honorer leurs ancêtres à d'autres périodes de l'année. C'est notamment le cas des Hakka, qui honorent leurs ancêtres durant le Nouvel An chinois, et nettoient les tombes de leurs ancêtres pendant la Fête des Lanternes.

Qingming Jie n'est pas juste un festival dédié exclusivement au culte des ancêtres familiaux. Plusieurs personnes profitent de cette période pour commémorer certains événements comme la mort du Premier ministre Zhou Enlai, ou encore les protestations sur la place Tiananmen en 1989.

La fête de Qingming est aussi un jour très important dans la culture du thé. En effet, les feuilles récoltées avant cette date font un thé de prestige, beaucoup plus cher que les thés issus de feuilles récoltées après ce jour. Ce thé est réputé pour avoir un arôme exceptionnellement subtil et léger.

ANNONCE
PARTAGER SUR FACEBOOK !
...