recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Sport et arts martiaux chinois
LIENS COMMERCIAUX
VPN L'utilisation de bloqueurs de pub tue notre site ; les revenus servent à payer le serveur, la programmation, la rédaction, le design...

Wing Chun

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Wing Chun Wing Chun
Yip Man et Bruce Lee s'entrâinant au Wing Chun.

Le Wing Chun 咏春 (yǒng chūn, littéralement "chant de printemps") est un art martial chinois. Il serait né il y a plus de 3000 ans, dans la province de Fujian, dans le sud de la République Populaire de Chine. C'est un art martial classé dans la catégorie des combats rapprochés à mains nues et utilisant occasionnellement des armes.

Origines

La pratique du Wing Chun ne sera généralisée qu'à partir du début du XXème siècle. Des personnalités importantes comme Yip Man ou Bruce Lee, contribueront à le faire connaître dans le monde entier.

Les véritables origines du Wing Chun sont floues. Les traditions orales racontent pourtant que le Wing Chun est né au XVIIème siècle. Une jeune femme du nom de Yim Wing Chun aurait refusé une proposition de mariage d'un riche seigneur local et fut dans l'obligation d'affronter ce prétendant en duel. Elle demanda l'aide d'une nonne bouddhiste, Ng Mui, une légendaire survivante de Shaolin, qui créa le style sans nom. Yim Wing Chun sortit vainqueur de son combat et épousa ensuite un certain Leung Bok Chau qui aura l'idée d'appeler cet art martiaux du nom de son épouse, le Wing Chun.

Ne disposant d'aucun document écrit datant des années antérieures, cette légende ne peut être vérifiée. Et les chercheurs envisagent d'autres explications plus contemporaines. Selon certains, le Wing Chun aurait été crée par une société secrète du même nom qui avait pour but de résister à l'envahisseur mandchou. D'autres parlent d'une troupe d'artistes d'opéra cantonais appelée la « Jonque Rouge » qui utilisaient jadis les mêmes armes et les mêmes techniques de maniements que celles que l'on retrouve aujourd'hui.

Différents styles et écoles

Quelles que soient ses origines, le Wing Chun tel qu'on le connaît aujourd'hui ne serait pas ce qu'il est sans de nombreuses transformations au fil du temps. On recense un style majeur dominant et plusieurs styles mineurs.

Le style du grand maître Yip Man, le plus connu de tous les maîtres du Wing Chun, est aussi le plus répandu dans le monde entier. Il fut le premier à systématiser  l'enseignement des arts martiaux.  Le style se divisera en plusieurs branches et plusieurs écoles bien distinctes toutes crées par les élèves du maître qui contribueront à faire connaître le Wing Chun dans le monde entier et notamment en Europe. Son élève, Leung Ting introduisa l'enseignement structurée (système, uniforme, diplômes, grades…). Puis, le style bénéficia de la notoriété publique de l'acteur Bruce Lee qui fut aussi l'élève du grand maître. De nombreuses écoles de kung fu Wing Chun ont vu le jour en Europe comme aux USA durant la deuxième moitié du XXème siècle et donnèrent naissance au Wing Chun occidental.

Les autres styles mineurs qui regroupent l'école de Yuen Kai-San (Guangzhou), Gulao (Leug Jan), Pan Nam (Foshan), Nanyang (Asie du sud).

Principes et techniques de base

Longtemps considéré comme un art martial pour les femmes, le Wing Chun a largement su démontrer son efficacité notamment grâce à des techniques précises.

En principe, les techniques du Wing Chun se basent sur 3 principes fondamentaux : le combat rapproché (les mains collantes), la maîtrise du Qi et les attaques basées sur la vitesse et la masse corporelle.

Le Wing Chun consiste avant tout à utiliser la force de l'adversaire pour la retourner contre lui et ne pas utiliser la force mais la vitesse et la masse du corps pour l'attaque. Le Wing Chun est l'un des rares styles à maintenir et exercer un combat dans un espace restreint ne permettant que des attaques de courtes distances. Le principe étant de rester coller à son adversaire car le contact permet d'anticiper plus rapidement ses coups.

Un travail de géométrie corporelle et d'alignement est donc plus que nécessaire en premier lieu puisqu'il s'agit de conserver une posture stable durant l'apprentissage et les combats. Ainsi, il faut maîtriser les techniques de déplacement du corps, la synchronisation des déplacements et des frappes, ainsi que les techniques d'entrée dans l'espace de l'adversaire. Entrer dans l'espace de l'adversaire, suivre ses mouvements et utiliser sa force n'a qu'un but : le déstabiliser et le déséquilibrer.

Outils et armes

La pratique sur mannequin est essentielle pour bien maîtriser le Wing Chun. Le « Mu Ren Zhuding » est un mannequin de bois permettant de s'exercer sur  88 ou 196 mouvements différents selon les écoles.  L'utilisation du mannequin a pour but d'améliorer les déplacements, la vitesse, la précision, les réflexes et d'endurcir les membres supérieurs et inférieurs.

Parmi les armes utilisées dans le Wing Chun, on retrouver principalement le bâton long et les couteaux papillon.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...