recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Société chinoise
LIENS COMMERCIAUX

Cuisine chinoise : Les plats préférés des Chinois

© Chine Informations - La Rédaction, le 09/04/2013 03:08, modifié le 03/06/2014 08:37

(miniature) Cuisine chinoise : Les plats préférés des Chinois Cuisine chinoise : Les plats préférés des Chinois

La Chine est très vaste, sa superficie est environ dix huit fois plus grande que celle de la France. Le climat et la géographie de la Chine sont abondants. Il est donc normal que la gastronomie chinoise en est de même.

La partie sud de la Chine est très verte. C'est la raison pour laquelle, la riziculture y est une activité très fructueuse, notamment grâce à la douceur du climat que l'on y trouve. Tandis que la partie nord présente des caractéristiques tout à fait contraires, car cette dernière  a un climat particulièrement rude, ce qui n'est pas très favorable pour les paysans dans la mesure où ils cultivent  peu de blé , de maïs, de millet et de soja.

La cuisine chinoise : expression de vraies leçons philosophiques

Dans la tradition ancienne chinoise, si l'on s'alimente, c'est uniquement pour neutraliser les énergies que dépense notre corps mais aussi pour maintenir la forme et avoir une excellente santé. Pour les Chinois, chaque aliment peut être ordonné suivant sa qualité, il y a le Yin qui veut dire froid et le Yang, chaud. La garantie d'une bonne santé provient donc de l'équilibre des aliments dans l'organisme. Prenons par exemple, si le temps paraît être chaud, il est préférable de manger des aliments froids et purs comme les fruits, les salades,… et en hiver, il serait préférable de manger des aliments à base de graisse comme les viandes ou les produits épicés. Mais le fait de se nourrir n'est pas seulement inclus dans ces vérités philosophiques, il s'avère qu'il s'agit aussi d'un acte culturel. Par exemple, lors d'une fête, des nouilles seront servies aux invités étant donné que c'est un moyen de souhaiter à une personne d'avoir une vie très longue.          

Selon un gastronome Chinois, les plaisirs de la table en Chine sont conditionnés par divers points. Ainsi, le fan et le cai sont des principes relativement importants pour les Chinois. Pour le fan», il s'agit de l'aliment de base qui nourrit la personne, c'est-à-dire le riz, les pâtes, les pains,… tandis que le cai complète le reste, ce qui renvoie à des saveurs rajoutés pour le plaisir. Mais tous les repas doivent être composés d'un coté de fan et de l'autre de cai, même si généralement, le fan est plutôt destiné aux repas journaliers, et  le cai est plus favorable quand il y a un banquet.

La règle d'Or de la cuisine chinoise : couleurs, odeurs, saveurs et formes

Tous les cuisiniers chinois ont pour devoir de respecter cette règle d'Or en dépit de la différence de leur cuisine et de la région d'où ils viennent. Pour savoir qu'un repas est typiquement fait à la chinoise, c'est à partir de son goût qui va de la douceur à l'aigreur, du croustillant à la finesse, du jaune au rouge. Et  pour le banquet chinois, c'est un véritable succès d'assonances gastronomiques.

Pour qu'un Chinois apprécie un plat, il faut que les ingrédients utilisés soient frais. Par exemple pour les poissons, les mammifères et autres volailles, ils ne se procurent que ceux qui sont encore exposés vivants, comme au marché de Canton. Pour réunir saveurs et goûts, des épices comme l'ail, le gingembre, l'oignon, l'anis étoilé, et les sauces comme la sauce de soja qui sert de sel ou la sauce huître pour les poissons, les crustacés, les viandes ou les légumes, les cuisiniers rivalisent souvent d'originalité.

La consistance des aliments

La consistance de l'aliment dépend de la cuisson, elle est donc nécessaire pour la détermination du croustillant, du croquant ou encore du fondant. C'est à partir de la texture de l'aliment que l'on pourra décider de la façon appropriée pour la cuisson. La méthode du "sauté" est celle qui est la plus connue et la plus appréciée en Chine : les ingrédients sont coupés en de petits morceaux et conservés dans un endroit chaud pendant une durée limitée. Ainsi, les légumes pourront conserver leur couleur et leur croquant, et les viandes, leur apparence tendre et fine. Mais en Chine, la cuisine à vapeur est aussi très prisée dans la mesure où  les aliments cuits gardent toujours une certaine fraîcheur.

Le plaisir des yeux

Pour un Chinois, le fait de savoir que le plat a un gout exquis ne suffit pas. On ne juge pas un plat seulement en fonction de son gout, il est aussi nécessaire de savoir le présenter et de bien choisir les assiettes adéquates pour le servir et donner satisfaction à la vue. Pour cela, les chefs cuisiniers chinois optent parfois pour la création des mets présentés sous forme d'animaux, de fleurs, de fruits, et avec beaucoup de couleurs. Par exemple, pour valoriser un ragout, ils apprécient le recours à la couleur marron, le tout orné d'une fleur blanche en forme de navet.

Une cuisine végétarienne est proposée dans certains monastères bouddhistes par les moines, mais qui présente le goût, l'odeur et l'apparence de la viande. En se munissant seulement de légumes et de tofu, ils ont la capacité de faire un semblant de rondelle de lard.

Le plaisir de lire le menu

En Chine, il est très répandu que lorsque les cuisiniers attribuent des noms aux plats, ils les font rimer à des notes issues de la poésie. Cette façon de faire dépendra résolument de l'inspiration du cuisinier. En goutant le plat, il va en tirer le nom adéquat.  Prenons par exemple, le "Phénix" qui renvoie à un plat de poulet et le "bourgeon d'argent" qui évoque les pousses de haricot.

Les heures de repas

Pour les Chinois, un coulis de riz est consommé au petit déjeuner, tel que le veut la tradition. Cela est aussi convenable pour une personne atteinte de la grippe. Mais la soupe aux vermicelles suivie de quelques bouts de porcs ou de légumes s'avère la plupart du temps être le plat incontournable des Chinois.

Pour le déjeuner, les Chinois le prennent habituellement aux alentours de midi, et pour le diner, aux environs de 18 heures. Les repas sont présentés tout autour de la table, chacun est libre de prendre le met qu'il désire mais il doit avoir dans son assiette du riz, du pain ou des nouilles et il doit se munir de baguettes. A la fin du repas ou parfois à son début, un bouillon est souvent proposé.   

Les Chinois apprécient beaucoup le fait de passer leur temps à manger dans un snack au cours de la journée. Des vendeurs de brochettes, de soupes, de friandises à la demande courent un peu partout dans les rues, et ils s'avèrent qu'ils cuisinent la plupart des plats préférés des Chinois en raison du goût inhabituellement exquis et étonnant de cette cuisine. 

La Rédaction

ANNONCE
Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
09/04/2013
...