recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Santé et médecine
LIENS COMMERCIAUX

14 animaux et insectes utilisés de façon étonnante en médecine chinoise

© Chine Informations - La Rédaction, le 15/03/2015 02:56, modifié le 23/03/2015 10:20

(miniature) 14 animaux et insectes utilisés de façon étonnante en médecine chinoise 14 animaux et insectes utilisés de façon étonnante en médecine chinoise

La  médecine traditionnelle chinoise (MTC) utilise depuis les temps anciens des animaux et leurs organes pour soigner certains maux. Aujourd'hui nombreuses de ces bêtes sont protégées, mais malheureusement, on trouve encore en Chine de ces produits sur le marché noir.

La croyance populaire chinoise veut que la consommation de certains animaux et insectes permette l'absorption de leurs attributs. Pourtant, il est difficile de prouver que ces ingrédients soient réellement efficaces.

Il faut dire qu'avant la Chine moderne, la frontière entre la médecine et la nourriture était quasiment inexistante : manger signifier se soigner et se protéger son corps ; de nombreux aliments sont devenus médicaments quand les gens ont cessé de les savourer.

Voici 14 animaux et insectes utilisés de façon surprenante et parfois (de nos jours) choquante, en MTC :

1. Écureuil volant

Plus spécifiquement, ce sont les matières fécales d'écureuils volants qui sont utilisées dans la phytothérapie chinoise. Ce traitement, connu sous le nom de « Wu Ling Zhi » en chinois, est censé dynamiser les vaisseaux sanguins s'il est consommé cru. Séché et frit, il peut aider à arrêter les saignements. Il est considéré comme remède pour l'aménorrhée, la dysménorrhée ou les douleurs menstruelles, épigastriques, thoracique et abdominales. Il est également utilisé pour arrêter les saignements utérins. Mais certaines études révèlent que les excréments d'écureuils peuvent être vecteurs du typhus.

2. Pangolin

Les écailles de pangolin sont utilisée depuis toujours en MTC. Traditionnellement, elles sont utilisées avant tout pour stimuler la circulation sanguine, le flux mensuel et la lactation chez les femmes. Il est prescrit en cas d'aménorrhée, de polyarthrite rhumatoïde, d'arrêt de production de lait maternel, de plaies et furoncles, de crampes dans les mains et les pieds et d'engourdissement dans les extrémités.

3. Hippocampe

Les hippocampes sont recommandés en MTC comme traitement pour l'asthme, les nausées ou les vertiges, les douleurs articulaires ou l'arthrite, les rhumatismes, l'impuissance et la miction involontaire surtout chez les femmes. Les hippocampes séchés et mis en poudre sont habituellement mélangés avec des plantes médicinales, sous forme de décoction.

4. Gecko

Le gecko séché est souvent utilisé en médecine chinoise combiné avec le ginseng. Les médecins dans la Chine ancienne l'utilisaient pour traiter les problèmes rénaux, l'éjaculation précoce, les mictions fréquentes, les pertes nocturnes, etc.

5. Scorpion

Le scorpion séché est utilisé depuis plus de 2.000 ans en Chine pour traiter les maladies du système nerveux, les spasmes, les convulsions infantiles, les tumeurs malignes, le rhumatisme, l'hémiplégie, le tétanos, la tuberculose, les écrouelles, l'eczéma tenace, les plaies, l'hépatite B, etc. En conséquence, il existe actuellement plus de 100 formules à base de plantes et de scorpion et environ 60 médicaments brevetés chinois.

6. Serpent

Trois caractéristiques du serpent ont fait sa notoriété dans la MTC : ils ont une flexibilité et une vitesse incroyable, ils renouvellent leur peau, et certains serpents sont extrêmement toxiques quand ils mordent.  La flexibilité de serpents a suggéré qu'ils pourraient être utiles dans le traitement de la rigidité comme l'arthrite ; on les trouve ainsi souvent dans des bocaux, trempés d'un alcool à consommer comme un médicament. Le fait que les serpents renouvellent leur peau a suggéré qu'ils pourraient avoir une qualité régénératrice pour le traitement des problèmes chroniques de la peau comme l'acné, les furoncles, les démangeaisons ou le psoriasis. Les serpents venimeux causent souvent une paralysie quand ils mordent à cause des neurotoxines. Ainsi, ces dernières sont utilisées en MTC comme médicament oral pour le traitement des convulsions, certaines paralysies et l'épilepsie. Boire le sang de serpent est également un remède répandu pour conjurer toutes sortes de maladie et stimuler l'énergie sexuelle ; certains le boivent frais, d'autres mélangés à un thé ou un alcool. La bile de serpent, mélangée à de l'alcool de riz, est quant à elle consommée comme remède à la coqueluche, aux douleurs rhumatismales, fortes fièvres, convulsions infantiles, à l'hémiplégie, aux hémorroïdes et aux infections et saignement des gencives et de la peau. 

7. Concombre de mer

Selon la MTC, le concombre de mer nourrit le sang et l'essence vitale, tonifie les reins (traite les troubles du système rénal, y compris les organes de reproduction), et humidifie la sécheresse (surtout des intestins). Il est souvent consommé en bouillon. Même s'il est peu appétissant, ce met aphrodisiaque est un produit de luxe en Chine.

8. Cigales

La consommation de peau de mue des cigales à l'avantage de ne faire de mal à aucun animal ou insecte. Surnommée « chanhua » (« fleur de cigale ») en MTC, elle est utilisée pour soulager les spasmes et convulsions ou encore soigner le tétanos, la rougeole ou les maux de gorge et l'enrouement de la voix, en combinaison avec d'autres ingrédients traditionnels. Une autre application, enregistrée dans le texte Yizong Jinjian de Wu Qian en 1742, est l'utilisation apaisante chez les jeunes enfants qui pleurent trop la nuit.

9. Cordyceps

Le cordyseps, ce champignon qui se développe après la mort de la chenille Hepialus fabricius est cultivé dans les hautes montagnes de Chine. En poudre, selon la MTC, il stimule la fonction sexuelle, renforce les reins, le foie et les poumons, améliore l'endurance et renforce le système immunitaire. On lui attribue également des propriétés anti-oxydantes. Ce traitement est largement rependu en Chine de nos jours et vaut une véritable fortune.

10. Cerf

Le pénis de cerf séché peut être trouvé dans certaines pharmacies chinoises.  Ce remède de la médecine traditionnelle chinoise aurait des propriétés réparatrices sur les blessures liées au sport et aux mauvais mouvements. Il est également utilisé comme remède aux problèmes d'érection chez l'homme. Le bois de cerf, quant à lui, réduit en poudre est également un ingrédient de base de certaines préparations de la médecine chinoise, utilisé depuis plusieurs millénaires ; on en retrouve en effet des traces dans la première encyclopédie médicale de Chine (Shennong Bencao Jing). Il peut être préparé en décoction pour « nourrir » le sang, les os et les articulations. La matière résiduelle des bois, séchées et broyée (bois de cerf dégélatinisé ou « lujiaoshuang »),  peut quant à elle être utilisée pour des applications topiques (traitement des furoncles, de l'eczéma et des ulcères). Le musc de cerf est utilisé pour tonifier le sang, atténuer les douleurs de plaies toxiques et « ouvrir les orifices ».

11. Rhinocéros

En poudre, la MTC prête à la corne de rhinocéros de nombreuses vertus, depuis plus de deux millénaires. En plus de ses « pouvoirs » aphrodisiaques, mélangée avec certaines plantes, elle serait en outre un remède contre la fièvre et aurait la capacité de soigner les saignements de nez ou les furoncles. Plus étonnant encore, d'aucuns pensent qu'il aurait la vertu de traiter le cancer.

12. Tigre

Le tigre, également protégé de nos jours est l'animal le plus exploité en MTC. Presque chaque partie du corps d'un tigre est censé offrir une sorte de bénéfice pour la santé. Son sang est supposé construire volonté, et ses os auraient un effet anti-inflammatoire capable de traiter l'arthrite, les maux de tête, et toutes sortes de gonflement. Ses yeux sont utilisés pour soulager l'épilepsie, le paludisme et les cataractes. Le pénis de tigre est particulièrement apprécié comme aphrodisiaque, et est communément préparé en trempant le membre séché dans de l'eau bouillante, puis avec des ingrédients à base de plantes. Pratiquement rien n'est épargné: même la matière fécale du tigre est considérée comme un remède contre les hémorroïdes.

13. Ours

L'ours était particulièrement intéressant en MTC pour sa bile. La pratique désormais interdite consistait à la prélever sur les animaux vivants. La bile d'ours était utilisée pour guérir les maladies du foie, les troubles sanguins et digestifs, la fièvre, les cancers, les yeux endoloris et d'autres affections ou maladies. Elle est également censée restaurer les cellules mortes du cerveau.

14. Tortue

La tortue étant réputée pour vivre longtemps, en manger aiderait à prolonger la vie en fortifiant le corps. Si toutes les parties du corps de la tortue sont consommées en Chine, la médecine traditionnelle utilise essentiellement sa carapace pour nourrir le Yin et le sang et régler le Yang. L'écaille de tortue brute est principalement utilisée pour le traitement des vertiges, acouphènes, de la surdité, des maux de tête, et des convulsions. Tandis que la carapace de tortue traitée au vinaigre est appropriée –selon la MTC- pour traiter les transpirations nocturnes, les faiblesses du dos et des jambes, l'insomnie, les palpitations cardiaques et d'autres troubles dus à une carence du foie et des reins.

La Rédaction

Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
15/03/2015
...