recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Dépêches Chine  ❭  Relations avec la Chine
LIENS COMMERCIAUX

La visite prochaine du PM chinois en Australie va promouvoir les relations bilatérales

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Huang Wei, le 20/03/2017 12:33

Le Premier ministre chinois Li Keqiang se rendra en Australie mercredi pour une visite officielle de cinq jours visant à développer les relations et la coopération entre la Chine et l'Australie, ainsi qu'à promouvoir le libre-échange et l'intégration régionale. Il s'agit de sa première visite en Australie en tant que Premier ministre. M. Li se rendra ensuite en Nouvelle-Zélande.

CONVERGENCE DES STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT

M. Li devrait chercher des domaines de coopération pour le développement commun de la Chine et de l'Australie, en accord avec les perspectives économiques et le plan de développement établis lors des "deux sessions" qui viennent de se conclure à Beijing -- les réunions annuelles de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois) et de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC).

Avec un vaste terrain d'entente et un grand potentiel de coopération, l'Australie est un important partenaire économique et commercial pour la Chine. De son côté, la Chine est depuis des années l'un des premiers partenaires commerciaux de l'Australie, étant son principal marché d'exportations et une source essentielle d'importations et d'investissements.

Des relations économiques et commerciales ont été approfondies depuis la signature d'un accord de libre-échange entre les deux pays en décembre 2015.

Selon Liu Qing, directeur du département Asie-Pacifique de l'Institut chinois des études internationales (CIIS), la visite du Premier ministre chinois apportera de nouvelles opportunités pour la coopération Chine-Australie.

"Les deux pays ont des économies et des stratégies de développement fortement complémentaires", affirme l'expert, ajoutant la convergence de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" et de l'ambitieux plan de développement prévu pour le nord de l'Australie.

Le ministre australien du Commerce, Steven Ciobo, a récemment déclaré que les entreprises australiennes étaient très intéressées par l'initiative chinoise et voulaient participer à ce projet de développement.

PRESERVER LES FRUITS DU LIBRE-ECHANGE

Par ailleurs, les deux pays partagent un large concensus en ce qui concerne le libre-échange et la mondialisation. En effet, la Chine et l'Australie appellent sans cesse à leur renforcement, dans un contexte d'incertitudes à l'échelle mondiale, liées notamment au lent redressement de l'économie mondiale et à la montée du protectionnisme dans certains pays occidentaux.

Dans un moment crucial pour l'avenir de la mondialisation, la visite de M. Li en Australie transmet un message positif au monde : la Chine et l'Australie vont conjuguer leurs efforts afin de préserver les fruits du libre-échange, relever les défis liés au protectionnisme, et faire avancer l'intégration régionale et la mondialisation, observe Ruan Zongze, vice-président du CIIS.

La Chine a rappelé à maintes reprises qu'elle resterait une fervente partisane de la mondialisation et du libre-échange, et qu'elle voulait travailler avec d'autres pays dans le but d'améliorer la gouvernance économique mondiale.

Pour M. Ruan, le fait que l'Australie ait réussi à maintenir sa croissance depuis 26 ans s'explique en partie par ses étroites relations économiques et commerciales avec la Chine.

La signature d'un accord de libre-échange entre Beijing et Canberra, fait remarquer M. Ruan, a permis de créer plus d'opportunités pour leurs entreprises et d'offrir des avantages tangibles aux deux peuples.

RENFORCER L'INTEGRATION ET LA STABILITE REGIONALES

La coopération entre la Chine et l'Australie, défenseurs et moteurs du libre-échange dans la région Asie-Pacifique, donnera un nouvel élan non seulement à la mondialisation, mais aussi à l'intégration régionale.

En effet, lors de la visite de M. Li, les deux pays devraient conclure des accords sur une série de dossiers régionaux.

Membres de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), du sommet de l'Asie de l'Est et du G20, la Chine et l'Australie participent également aux négociations sur le Partenariat économique régional global (RCEP).

Pour Wang Zhenyu, chercheur associé au CIIS, les deux pays devraient profiter des mécanismes existants pour intensifier le dialogue et la coordination, renforcer la connectivité en Asie-Pacifique et promouvoir la coopération globale dans divers domaines, particulièrement la coopération économique et commerciale visant à développer l'intégration régionale.

La Chine et l'Australie ont des objectifs communs en ce qui concerne la sécurité et la stabilité régionales, ajoute M. Wang. Selon le chercheur, les deux pays continueront d'explorer de nouveaux domaines de coopération, notamment la lutte contre le changement climatique, la réduction de la pauvreté, l'assistance technique, les échanges entre les peuples et la lutte contre le terrorisme, entre autres, travaillant ensemble pour la résolution des problèmes régionaux.

Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
20/03/2017
...