recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Dépêches  ❭  Politique
LIENS COMMERCIAUX

L'outrage à l'hymne national sera sanctionné par un amendement au Code pénal

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Li Xiang, le 04/11/2017 13:20

L'organe législatif suprême de la Chine a adopté samedi un amendement au Code pénal du pays à l'issue d'un vote, afin de sanctionner les actes gravement irrespectueux envers l'hymne national.

L'amendement a été adopté lors de la session bimestrielle du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN).

Selon cet amendement, les sanctions prévues pour outrage au drapeau national et aux emblèmes nationaux en public seront également applicables en cas d'actes publics de non-respect envers l'hymne national.

Les sanctions comprennent la privation des droits politiques, la détention pénale et une peine d'emprisonnement allant jusqu'à trois ans.

La Loi sur l'hymne national, adoptée en septembre lors d'une session du Comité permanent de l'APN, est entrée en vigueur le mois dernier afin de garantir l'usage approprié de cet hymne.

Ceux qui modifient avec de mauvaises intentions les paroles de l'hymne national ou jouent ou chantent l'hymne national de manière déformée ou irrespectueuse en public, encourent jusqu'à 15 jours de détention et sont susceptibles d'être tenus pénalement responsables, selon la loi.

L'hymne national de la Chine, "La Marche des volontaires", a été composé par Nie Er sur des paroles du poète Tian Han.

La chanson encourageait les soldats et civils chinois durant la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise.

Elle a été choisie comme hymne national en 1949.

Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
04/11/2017
...