recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Dépêches  ❭  Relations avec la Chine
LIENS COMMERCIAUX

Nicolas Sarkozy ne souhaite pas une bonne année aux chinois

© Chine Informations - David houstin, le 30/01/2009 15:34, modifié le 30/01/2009 19:15

Nicolas Sarkozy ne souhaite pas une bonne année aux chinoisNicolas Sarkozy semble avoir oublié de présenter ses voeux aux chinois à l'occasion de la Fête du printemps (Nouvel an Chinois) qui est tombé cette année le 26 janvier.

Le Nouvel an chinois est la principale fête chinoise et il est de tradition que les politiques du monde entier fassent leurs voeux à cette occasion aux communautés chinoises.

L'année dernière le président français n'avait pas manqué l'évènement puisqu'il avait présenté ses voeux à la communauté chinoise en France à la veille du Nouvel An chinois.
Il avait alors déclaré « Alors que vous vous apprêtez à célébrer l'entrée dans la 4 705ème année du calendrier chinois, placée sous le signe du rat de terre, je vous adresse, ainsi qu'à vos familles et à vos proches, tous mes voeux de bonheur, de réussite et d'épanouissement personnel. (…) Les festivités du Nouvel An chinois sont toujours un moment important pour les personnes d'origine et de culture chinoise... qui sont l'occasion de célébration singulière de vos traditions, de vos racines, et de votre identité. (…) La Chine intéresse, la Chine fascine, et je me réjouis que cette curiosité ne cesse de croître chez les citoyens européens, car la tolérance grandit et se renforce dans la connaissance et la compréhension mutuelles. »

Mais l'année 2008 fut une année de grand froid pour les relations franco-chinoise, ce qui explique peut-être "l'oubli" de Sarkozy pour cette année.

Entre le chahutage de la flamme olympique des Jeux de Pékin lors de son passage dans la ville de Paris et la récente rencontre entre Nicolas Sarkozy et le Dalaï-lama, les relations entre les deux pays ne sont pas au beau fixe. La Chine avait d'ailleurs décidé de reporter le sommet Chine-EU tant que Sarkozy serait à la tête de l'Union Européenne.

La Chine qui est intransigeante quant à sur sa politique "d'une seule Chine" a déjà du mal à digérer les intérêts français pour la cause tibétaine, et ce manque de diplomatie du président français ne devrait pas aider au rapprochement des deux pays.

Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
30/01/2009
...