recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Dépêches  ❭  Politique
LIENS COMMERCIAUX

La Chine a arrêté 1.300 fugitifs réfugiés à l'étranger en 2017

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Li Xiang, le 14/01/2018 09:23

Un total de 1.300 fugitifs recherchés par la justice chinoise ont été arrêtés à l'étranger ou rapatriés en Chine en 2017, alors qu'environ 980 millions de yuans (151 millions de dollars) ont été récupérés, a indiqué l'autorité suprême anti-corruption.

Parmi ces fugitifs, 347 étaient membres du Parti ou fonctionnaires d'Etat, et quatorze étaient sur la notice rouge de 100 suspects publiée par Interpol, selon une information publiée par la Commission centrale de contrôle de la discipline (CCCD) du Parti communiste chinois sur son site Internet.

Selon la CCCD, plus de 800 suspects de délits perpétrés dans le cadre de leur fonctions, notamment de corruption, sont encore en fuite.

Environ 70% se trouvent vraisemblablement en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis. Plusieurs ont obtenu un statut juridique à l'étranger.

En avril 2017, la Chine a publié des détails concernant 22 personnes soupçonnées de corruption en fuite à l'étranger, dont leur localisation possible, fournissant même les rues et les communautés où ils pourraient vivre.

L'information comprend également le nom, le sexe, le numéro de carte d'identité, l'ancien titre, le délit faisant l'objet des soupçons, la date d'arrivée dans le pays actuel et le numéro de document de voyage de chaque suspect.

ANNONCE
Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
14/01/2018
...