recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Actualité Asie  ❭  Myanmar
LIENS COMMERCIAUX

MYANMAR

Le Conseil de sécurité de l'ONU exige qu'il soit mis un terme aux violences perpétrées dans l'État de Rakhine, au Myanmar

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Ba Lifenshe, le 14/09/2017 00:19

Mercredi, le Conseil de sécurité de l'ONU a dit être ''extrêmement préoccupé'' par la situation dans l'Etat de Rakhine, au Myanmar, et a demandé qu'il soit mis un terme aux violences perpétrées à l'encontre des Rohingyas, une minorité ethnique musulmane présente dans le pays.

"Les membres du Conseil de sécurité sont extrêmement préoccupés par la situation dans l'État de Rakhine. Prenant acte de l'attaque initiale (par les Rohingyas) contre les forces de sécurité du Myanmar, le 25 août, ils ont condamné les violences qui se sont ensuivies et qui ont contraint plus de 370 000 personnes à se déplacer,'' a dit le président du Conseil de sécurité, Tekeda Alemu, alors qu'il lisait l'accord du conseil conclu mercredi au terme de consultations à huis-clos.

"Ils ont dit être préoccupés par les violences excessives perpétrées pendant les opérations de sécurité, selon les informations, et demandé que des mesures soient prises immédiatement afin que cessent les violences dans l'État de Rakhine, que la situation se calme, que l'ordre public soit rétabli, que la protection des civils soit assurée, qu'une situation socio-économique normale soit réinstaurée et que le problème des réfugiés soit résolu.''

Mercredi matin, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a décrit la situation dans l'État de Rakhine, sur la côte ouest du Myanmar, comme étant ''catastrophique.'' Le nombre de réfugiés qui ont fui vers le Bangladesh a triplé depuis la semaine dernière ; ils seraient désormais près de 380 000.

Les membres du conseil ont appelé le gouvernement du Myanmar à tenir ses engagements visant à apporter de l'aide aux réfugiés, sans discrimination, à faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire vers ceux qui en ont besoin et à assurer la protection et la sécurité du personnel humanitaire.

Les membres du conseil ont également encouragé le dialogue entre les États et sont convenus de l'importance d'une solution de long terme au problème de l'État de Rakhine.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...