recherche
sous-menu
Bonjour, nous aurions pu choisir de bloquer l'affichage de cette page
car vous utilisez un bloqueur de pub, cependant nous ne le faisons pas. Les publicités sont notre seul moyen de faire vivre ce site (serveur, développement et programmation, rédaction, design,...) ; sans elles, ce site n'existerait pas...
S'il vous est utile, merci de mettre l'URL chine.in en liste blanche et de partager cette page à vos amis.
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Guide  ❭  Chine  ❭  Géographie et tourisme en Chine  ❭  Sites touristiques chinois
LIENS COMMERCIAUX

Monastère Drepung

© Chine Informations - La Rédaction

(miniature) Monastère Drepung Monastère Drepung

Le Monastère Dreprung (tibétain : འབྲས་སྤུངས་ ; chinois : 哲蚌寺), situé à l'ouest de Lhassa sous le mont Gambo Utse, fut fondée en 1416 par Jamyang Chojey, un disciple direct de Tsongkhapa, le fondateur de l'école de Gelugpa*.

Deprung est un des trois célèbres monastères et universités monastiques Gelugpa du Tibet avec le Monastère Séra et le Monastère Ganden.

Avant la construction du Palais Potala, Le 5ème Dalaï-lama a grandi et exercé son pouvoir dans le monastère Dreprung.

Les principales structures du monastère comprennent Tshomchen (Salle de la Grande Assemblée sur une surface de 4 500 m2), les quatre universités Tantriques pouvant accueillir plus de 10 000 moines et le Palais Ganden Potrang.

On peut admirer à Dreprung de nombreux Thangkas, des peintures murales et des statues de figures religieuses. A l'étage se trouve une collection d'écrits de grande valeur.

Du toit de la construction on peu profiter d'une très belle vue sur la ville de Lhassa.

La légende raconte que pendant la fondation de Dreprung, Tsongkhapa découvrit un coquillage blanc magique, avec des tourbillons dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, que l'on pensait enterré par le Bouddha Sakyamuni. Tsongkhapa offrit ce trésor religieux à Dreprung. Ce coquillage, hautement vénéré, peut être observé dans la Salle de Récitation des Sutras.

* Gelugpa était une secte également connue sous le nom Secte des Chapeaux Jaunes, que ses disciples portaient toujours. Elle est ensuite devenue la plus grande secte du Bouddhisme Tibétain, ce qui amena Tsongkhapa à établir le Monastère Ganden.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...