recherche
sous-menu
Bonjour, nous aurions pu choisir de bloquer l'affichage de cette page
car vous utilisez un bloqueur de pub, cependant nous ne le faisons pas. Les publicités sont notre seul moyen de faire vivre ce site (serveur, développement et programmation, rédaction, design,...) ; sans elles, ce site n'existerait pas...
S'il vous est utile, merci de mettre l'URL chine.in en liste blanche et de partager cette page à vos amis.
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Société chinoise
LIENS COMMERCIAUX

Le chat, animal domestiqué en Chine il y a plus de 5 000 ans

© Chine Informations, le 19/08/2016 11:24

(miniature) Le chat, animal domestiqué en Chine il y a plus de 5 000 ans Le chat, animal domestiqué en Chine il y a plus de 5 000 ans

Plus tôt cette année, le laboratoire « Archéozoologie, Archéobotanique : Sociétés, Pratiques et Environnements » du CNRS, en collaboration avec des collègues de Grande Bretagne et de Chine, a déterminé que le Chat-léopard a été domestiqué en Chine bien avant l'année 3 000 av. J.-C., d'après des ossements retrouvés dans le village de Yangshao et d'autres colonies agricoles du pays.

Les résultats de ces recherches, publiées le 22 janvier 2016 dans le journal PLOS ONE, contredisent l'idée qui favorisait l'arrivée des chats domestiques en Chine il y a environ 2 000 ans, après leur exportation en Europe -via la Grèce, par les Égyptiens.

En 2001, des chercheurs de l'Académie chinoise des sciences à Pékin ont découvert des os de chats dans les colonies agricoles du nord de la Chine (province du Shaanxi) datant d'environ 3 500 av. J.-C. À ce moment, il n'y avait aucun moyen de savoir si ces animaux étaient sauvages et avaient été adoptés par les locaux ou s'il s'agissait des premiers chats domestiques venus du Proche-Orient.

Pour tenter de résoudre la question, une collaboration de scientifiques, principalement issus du CNRS, du Musée français d'histoire naturelle, de l'Université d'Aberdeen, de l'Académie chinoise des sciences sociales et de l'Institut provincial d'archéologie du Shaanxi a entrepris une analyse morphométrique géométrique, qui, en l'absence d'ADN ancien, est le seul moyen de différencier les os des petits félins qui ont des morphologies très similaires et dont les différences sont souvent imperceptibles en utilisant des techniques classiques. Les scientifiques ont analysé les mandibules de cinq chats du Shaanxi et du Henan datant 3 500 - 2 900 av. J.-C. Leur travail a clairement établi que les os appartenaient tous au chat léopard (Prionailurus bengalensis). Tout comme au Proche-Orient et en l'Égypte, les chats léopards ont probablement été attirés dans les colonies agricoles par la prolifération des rongeurs qui profitaient des stocks de céréales.

Néanmoins, les chats domestiques en Chine aujourd'hui ne descendent pas du chat léopard mais du chat sauvage d'Afrique (Felis silvestris lybica). Ce dernier a donc remplacé le chat léopard dans les colonies chinoises après la fin du Néolithique, certainement après avoir été importé via l'Égypte cette fois-ci.

La Rédaction

Rejoignez-nous sur (+ 120 000 fans).
19/08/2016
...