recherche
sous-menu
Bonjour, nous aurions pu choisir de bloquer l'affichage de cette page
car vous utilisez un bloqueur de pub, cependant nous ne le faisons pas. Les publicités sont notre seul moyen de faire vivre ce site (serveur, développement et programmation, rédaction, design,...) ; sans elles, ce site n'existerait pas...
S'il vous est utile, merci de mettre l'URL chine.in en liste blanche et de partager cette page à vos amis.
Vous êtes ici : Accueil  ❭  Actualité  ❭  Actualité Asie  ❭  Corée
LIENS COMMERCIAUX

L'héritier de Samsung interrogé pour son implication dans le scandale présidentiel

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Cai Shihao, le 12/01/2017 09:00

L'héritier du groupe Samsung, plus grand conglomérat sud-coréen, s'est rendu dans les bureaux de l'équipe indépendante de conseillers juridiques chargée d'enquêter sur le scandale de corruption éclaboussant la présidente destituée Park Geun-hye.

Le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, s'est adressé à la nation jeudi à 9h30, heure locale, à l'extérieur des locaux du procureur spécial.

"Je présente mes grandes excuses au peuple (pour ces affaires)", a-t-il dit, selon la chaîne de télévision locale. Lee Jae-yong n'a pas répondu aux questions des journalistes.

En février 2008, M. Lee, alors directeur exécutif, avait déjà été interrogé par une équipe juridique indépendante pour sa implication présumée dans le transfert illégal de contrôle de gestion par l'émission d'obligations convertibles, lui permettant de fait de détenir la compagnie à un prix beaucoup moins élevé.

Samsung est accusé d'avoir aidé financièrement une compagnie contrôlée par la confidente de Mme Park, Choi Soon-sil, au coeur d'un scandale de trafic d'influence, en échange du soutien à la fusion du Fonds national des pensions.

L'enquête sur cette fusion devrait être essentielle pour consolider les accusations de corruption contre la présidente destituée. Celle-ci attend le jugement de la Cour constitutionnelle sur le projet de destitution adopté par le Parlement le 9 décembre 2016.

PARTAGER SUR FACEBOOK !
...